| Actualité / journal SEV

Assemblée des délégué-e-s AS

Finances solides et forte présence

Le caissier central Alois Bucher et celle qui lui succède Viviane Mumenthaler.

Premier objet à traiter par les délégué-e-s: l’approbation des comptes annuels établis par notre caissier central Alois Bucher. Comme toujours, le bilan annuel a été présenté de manière irréprochable et exemplaire. Il n’a soulevé aucune objection et a même suscité des louanges bien méritées. Grâce à une gestion disciplinée des dépenses, notre caissier central est en effet parvenu à éviter le déficit prévu dans le budget et à dégager un solide bénéfice. La sous-fédération Administration et Services (AS) est heureuse de pouvoir s’appuyer sur des finances saines et, de surcroît, de savoir que l’argent est placé de manière judicieuse et durable. AS a délibérément placé sa fortune de sorte que l’argent soit également confié, entre autres, aux coopératives d’habitation et de construction des cheminots. Les comptes annuels ont donc été approuvés à l’unanimité et, par une longue salve d’applaudissements, les délégué-e-s ont vivement remercié Alois Bucher pour son excellent travail.

Une année chargée

Deuxième point à l’ordre du jour: le rapport annuel de notre président central (PC) Peter Käppler. Enrichi de nombreuses photos, ce rapport annuel agréable à lire a montré l’immense travail accompli l’année passée par le comité central (CC), toutes les sections et, en définitive, tous les membres actifs d’AS. Grâce à un engagement de chaque instant, il a été possible de négocier avec les CFF une CCT favorable et de repousser un nouvel assaut des CFF visant à péjorer les conditions de travail et la sécurité sociale. Le seul bémol est l’obligation faite désormais au personnel de participer aux frais d’une assurance perte de gain en cas de maladie. Au lieu de grever le personnel d’une cotisation supplémentaire qui vient s’ajouter à des coûts de la santé en hausse constante, il aurait été bien plus durable d’investir en faveur de places de travail qui préservent la santé et mettent le personnel à l’abri du stress et du burnout, deux fléaux qui ont une incidence préjudiciable sur la santé. L’AD remercie le CC pour son immense travail et son engagement, et approuve avec reconnaissance le rapport annuel.

Viviane Mumenthaler reprend les finances

Alois Bucher étant arrivé à l’âge de la retraite, il abandonne sa fonction de caissier central à la fin de l’année. Le bureau d’AS a trouvé la perle rare en la personne de Viviane Mumenthaler, dont les compétences et l’engagement feront merveille. Viviane Mumenthaler s’est montrée très active au sein du comité AS Mitte et de l’AS Jeunesse. Elle a brillamment été élue à cette nouvelle fonction qui implique de lourdes responsabilités. Alois Bucher s’assurera que le transfert se passe au mieux et se tiendra à la disposition jusqu’au printemps 2020. Alois Bucher a été chaleureusement remercié. Il a l’immense mérite d’avoir contribué à la bonne marche d’abord de la SBV puis d’AS.

Des remerciements pour son engagement ont également été adressés à Jean-Pierre Isabella, vice-président partant de l’AD et membre suppléant de la commission de gestion (CG). L’assemblée des délégué-e-s lui souhaite le meilleur pour son avenir. De nouveaux délégués ont été nommés pour la conférence CCT. De leur côté, Denise Engel, Marco Huber et Eugenio Tura ont été nommés au sein de la commission CCT. Quant à Christian Schmidt, il a été élu membre suppléant à la CG d’AS. Pour terminer, Diana Oertig a été choisie, à l’occasion du congrès, pour succéder à Rolf Feier dans la commission de gestion du SEV, et Rolf Brehm s’est spontanément proposé comme nouveau membre suppléant dans cette commission de gestion du SEV, en quoi l’AS affiche clairement son ambition de jouer un rôle prépondérant au sein du SEV.

Après un bref rapport de situation des présidents de sections et des responsables de branches, l’AD s’est consacrée à la préparation du congrès. Dans un premier temps, les deux requêtes du congrès «Négociation d’une CCT de branche Trafic longue distance sur voie normale» et «Application du SEV pour appareils iOS et androïd» ont nourri les débats. Nous n’avons pas besoin d’une CCT de branche pour le trafic longue distance par voie normale! Les délégué-e-s estiment en effet que la négociation d’une telle CCT de branche est tout sauf opportune, que cette démarche ne mène pas au but recherché et que, par exemple, il n’est pas intelligent de négocier une CCT spéciale pour le personnel des locs. Alex Niedermann explique qu’il redoute beaucoup un fractionnement des catégories du personnel qui conduirait inévitablement à ce que certaines d’entre elles puissent être montées contre les autres. Barbara Spalinger, vice-présidente du SEV, ne croit pas que le SEV négocie avec les CFF une CCT de branche moins bonne que la CCT «normale». Elle ne croit pas non plus que les CFF souhaitent se séparer des catégories professionnelles. Barbara Spalinger estime qu’il est beaucoup plus important d’avoir un contrat de branche dans le trafic des marchandises. Pour elle, une CCT de branche pour le trafic longue distance par voie normale n’a vraiment rien d’urgent. De son côté, Andrea Pace a de la peine à comprendre qu’au SEV on puisse soutenir des CCT de branche, alors que ce même SEV fustige la libéralisation et le néolibéralisme. Et Clemens Cola de conclure en rappelant la concurrence néfaste entre la LPV et le VSLF.

Comme cette revendication du congrès a fait l’objet de sérieuses controverses à l’interne au sein de l’AS, Peter Käppler propose que ce soient les délégués de l’AS qui la contestent et interviennent au congrès de manière appropriée. Il propose qu’une demande soit faite pour que la requête du congrès ne soit prise en considération que pour examen. A une claire majorité, l’assemblée des délégués se prononce en faveur de cette variante. Bruno Käppler est chargé de prendre la parole dans ce sens au congrès et de faire cette demande au nom de la sous-fédération AS. Quant à l’application du SEV pour appareils iOS et androïd, il convient d’abord d’examiner attentivement sa pertinence. Déposée par la Jeunesse AS, cette revendication au congrès a été fortement contestée à l’interne, au sein même d’AS. En tant que déléguée de la Jeunesse SEV, Viviane Mumenthaler craint que cette application soit peu utilisée et qu’ainsi la dépense consentie soit disproportionnée. Joël Jufer, de la Jeunesse AS, abonde dans le même sens: selon lui, une telle application peut s’avérer très onéreuse et propose que cette requête du congrès ne soit également prise en considération que pour examen. S’appuyant sur sa propre expérience professionnelle, il connaît des solutions moins coûteuses. Joël Jufer reçoit le soutien de Reto Brehm, qui défend l’idée qu’on intéressera beaucoup mieux la Jeunesse SEV via un site Internet. Barbara Spalinger ajoute que les experts consultés affirment tous qu’une application coûterait très cher, car les applications doivent constamment être tenues à jour.

Dans son allocution de clôture, le président central Peter Käppler a exhorté les membres de la sous-fédération AS à assister au congrès de manière structurée et à remplir les travées de la salle de leur présence massive. Il a souhaité à tous les délégués et invités un joyeux et inoubliable 100e anniversaire du SEV.

Werner Amrein

Impressions de l'assemblée

Photos: Mathias Schmid

Ecrire un commentaire